white city map

L’immeuble situé au 71 boulevard Rothschild appartient au style architectural international appelé « Bauhaus » qui a valu à la ville d’être reconnue comme la « ville blanche » par l’UNESCO, l’organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture. Ce style de construction s’est développé peu après la Première Guerre mondiale, en Europe occidentale et plus particulièrement dans la ville de Dessau en Allemagne, avec l’école de design du Bauhaus dirigée par Walter Gropius, Hannes Meyer, Mies Van der Rohe, mais aussi dans les bureaux d’Erich Mendelsohn à Berlin, et autour de l’atelier de Le Corbusier en France.

Les implantations juives en Israël dans les années 1930 ont été marquées par un boom des constructions rapides influencées par le mouvement socialiste. Les architectes ayant immigré en Israël après avoir été formés dans divers pays d’Europe ont su créer une nouvelle langue architecturale riche et variée issue du mouvement moderne. Ainsi, Tel-Aviv est devenue, dans le cadre du plan d’urbanisme de l’architecte Sir Patrick Geddes, l’une des premières villes au monde construites dans le style international Bauhaus, la ville où l’on trouve la plus grande concentration de bâtiments de ce genre. En juillet 2003, l’UNESCO a inscrit la « ville blanche » de Tel-Aviv-Yafo au patrimoine mondial pour son héritage urbain et historique unique.

Les caractéristiques de la « ville blanche » :

Façades blanches : L’appellation de « ville blanche » est née de l’utilisation presque automatique de plâtre blanc pour les façades des immeubles.

Lignes horizontales : L’accent est mis sur les lignes horizontales à l’aide de fenêtres alignées en bandes étroites et de murs d’ombrage qui protègent les balcons du soleil.

Asymétrie, fonctionnalisme, simplicité et propreté des formes : Un toit plat destiné à toutes sortes d’événements, construction légère et rapide sur piliers, du bois massif et du fer travaillé à la main pour les rampes d’escaliers.

La ville blanche compte environ 4 000 bâtiments construits à Tel-Aviv entre les années 1930 et jusqu’à la création de l’Etat. Elle s’étend entre la rue Allenby au sud et le fleuve Hayarkon au nord, et entre l’avenue Begin et la rue Ibn Gvirol à l’est, et la mer à l’ouest. Le boulevard Rothschild, qui regroupe un ensemble de bâtiments appartenant à ce style international dont beaucoup sont classés au patrimoine historique, a su maintenir son caractère unique au fil des années et c’est pourquoi il est considéré comme un trésor de culture et d’architecture internationale.